Archives par mot-clé : maternité

«L’ordre des choses» aurait pu donner un Houellebecq

Les bouquins du mardi – Ivan Garcia

Félix, un journaliste et écrivain médiocre, vient d’emménager avec sa compagne, Béatrice Bréguet, alias Bambi, dans leur tout nouvel appartement parisien. Alors que notre protagoniste pense enfin avoir trouvé le cadre idyllique pour relancer son activité artistique, Bambi voit naître des envies de maternité… Face à si déraisonnable demande, le pauvre Félix fera tout son possible pour échapper à «l’ordre des choses».

Lire la critique
Publicités

Rencontre avec Mikhaël Hers, réalisateur d’«Amanda»

Le Regard Libre N° 45 – Loris S. Musumeci

Mikhaël Hers en est à son troisième long-métrage. Déjà très apprécié, il est promis à une carrière toujours plus florissante dans le septième art. Aujourd’hui, le cinéaste nous présente Amanda, qui place son action dans un Paris victime d’un horrible attentat, actualité de ces dernières années oblige. David, vingt-quatre ans, y perd sa sœur, et se voit soudain en père improvisé de sa nièce, la petite Amanda. La situation est loin d’être facile, et pourtant les deux vont apprendre à vivre ensemble, comme père et fille. En somme, le film est simplement beau et bouleversant. Rencontre avec son réalisateur.

Loris S. Musumeci: Comment en êtes-vous venu à faire du cinéma?

Continuer la lecture de Rencontre avec Mikhaël Hers, réalisateur d’«Amanda»

«Figlia mia»: oh mamma mia!

Les mercredis du cinéma – Virginia Eufemi

Dans les paysages arides et ruraux de la Sardaigne, nous suivons deux femmes, unies par l’amour maternel qu’elles portent à Vittoria (Sara Casu), petite fille de dix ans aux magnifiques cheveux couleur de feu. Tina (Valeria Golino) l’a élevée en bonne et due forme : Vittoria est une fillette très sage et bien élevée, qui joue de l’orgue dans l’église du village. Angelica (Alba Rohrwacher), elle, l’a portée pendant neuf mois pour ensuite la confier, après l’accouchement, à Tina. Mais un jour, alors qu’Angelica doit quitter sa ferme pour des problèmes d’argent, elle ne demande qu’une faveur à Tina : lui faire rencontrer Vittoria.

Continuer la lecture de «Figlia mia»: oh mamma mia!