Archives par mot-clé : paris

Dans le carnage de «Comme Carthage»

Les bouquins du mardi – Quentin Perissinotto

Une adresse de l’auteur à l’éditeur comme quatrième de couverture, une couverture faite d’un montage Photoshop; je ne savais pas trop à quoi m’attendre avec ce livre. On nous promet un roman, mais tout paraît si burlesque qu’on s’imagine tout. Avec Comme Carthage, Jean-Yves Dubath nous donne rendez-vous à Paris, dans un appartement transformé en boîte de Pandore des corps sculpturaux. Un aller simple pour un dévergondage érigé en système bien rodé.

Lire la recension (en libre accès)

Le photoreportage de Bernard Léchot: Paris, quai de la musique

Le Regard Libre N° 81Bernard Léchot

Entre Passerelle Simone de Beauvoir et Pont de Tolbiac, non loin du Ministère des Finances, en contrebas des tours de la Bibliothèque François-Mitterrand, sont amarrés quelques jolis lieux de fête: la Dame de Canton, étonnante jonque chinoise à l’ancienne, le Bateau El Alamein ou le Bateau-Phare… Quand retombent les dernières notes de musique, reste la poésie nocturne des lieux.

Accéder au photoreportage (en libre accès)

Pablo l’auteur rencontre et raconte Pablo l’anarchiste

Les bouquins du mardi – Diana-Alice Ramsauer

J’ai lu L’anarchiste qui s’appelait comme moi comme une sorte de livre d’histoire. Sauf que c’était bien plus palpitant. Au travers du personnage réel de Pablo Martìn Sànchez – du même nom donc que l’auteur – on (re-)vit l’une des expéditions révolutionnaires visant à renverser le dictateur espagnol Miguel Primo de Rivera. Un événement qui a bel et bien eu lieu. Mais ce qui est riche dans l’ouvrage, c’est surtout cette plongée dans le monde anarchiste parisien et international du début du XXe siècle. Une aventure de tripes, de cœur et d’idéaux.

Lire la critique (en libre accès)

Peter Brook, artiste que les années couronnent

Article inédit – Chloé Delassis

De 1957 à 1990, Peter Brook mettait en scène différentes versions de l’œuvre shakespearienne La Tempête. Pourtant âgé de 96 ans, il revient aujourd’hui avec une nouvelle proposition scénique brillante qui prend cette fois une forme plus expérimentale, celle d’un spectacle créé à partir d’une recherche autour de la pièce. Librement adapté de l’œuvre initiale avec la collaboration de Marie-Hélène Estienne, le texte, s’il est réduit à 1h15 de représentation, reste néanmoins au centre du travail et ne perd aucunement la valeur poétique propre à William Shakespeare.

Lire l’article (en libre accès)

«Les élucubrations d’un homme» soudain frappé(es) sur papier

Les bouquins du mardi – Diana-Alice Ramsauer

Je n’ai pas lu le livre que je vais vous présenter dans cette chronique. Mais, je peux déjà vous dire que le texte est excellent. La pièce de théâtre dont il est la réplique rectangulaire l’est, dans tous les cas: le livre d’Edouard Baer, intitulé Les élucubrations d’un homme soudain frappé par la grâce, tiré de la pièce du même nom ne peut être qu’aussi réussi que son inspiration, jouée, elle, sur scène. Mon prochain objectif de la journée? Goutter mot par mot sur papier ce que j’ai vécu dans ce théâtre parisien. Vous l’aurez compris, il s’agit d’une chronique littéraire un poil théâtrale. Que les puristes me pardonnent. Sur la scène du théâtre Antoine de Paris, Edouard Baer joue son propre rôle depuis le 16 septembre dernier. Il est acteur et s’apprête à jouer sa pièce: Les élucubrations d’un homme soudain frappé par la grâce. Récit.

Lire la suite de la chronique (en libre accès)

Le film de Roland Jaccard: Un coup de chapeau à Lausanne

CHRONIQUE, Roland Jaccard | Chaque mois, retrouvez la chronique de l’une des personnalités qui nous font le plaisir de prendre la plume en s’alternant. L’écrivain Roland Jaccard relate son film préféré, aussi peu crédible qu’il n’est politiquement correct: le film de sa vie.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement (abo d’essai d’un mois gratuit)

Anaïs Nin, sur la mer des mensonges

Les bouquins du mardi – Amélie Wauthier 

Il y a deux ans, j’envoyais ma toute première critique pour Le Regard Libre. J’avais été touchée par l’hommage bouleversant d’un petit-fils à sa mémé de nonante-cinq ans, contrainte de rejoindre un Ehpad assez déplorable. Depuis, les lectures et les chroniques se sont enchaînées sans que je n’aie eu le temps de les compter. Et voilà qu’aujourd’hui j’écris mon dernier papier pour les bouquins du mardi.

Lire la suite de la critique (en libre accès)

Michel Moret: «Seul un Suisse romand peut intituler son livre ‘‘Besoin de grandeur’’»

Le directeur de l'Aire réédite Ramuz.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d'abonnement

«Un cœur en hiver», parce qu’il est trop tard…

Les mercredis du cinéma – Edition spéciale: L’amour au cinéma – Loris S. Musumeci

«Tu n’as pas d’imagination, pas de cœur, pas de couilles, pas de sève.» 

Stéphane (Daniel Auteuil) est luthier. Il travaille pour son ami Maxime (André Dussollier), qui laisse à Stéphane et à son apprenti seuls le soin de toucher aux violons. Maxime s’occupe de la gestion de la lutherie, en vendant les instruments, en dénichant des pièces rares en trouvant des clients, en les accompagnant «comme des patients». C’est ainsi qu’il rencontre la jeune et talentueuse violoniste Camille Kessler (Emmanuelle Béart). Maxime quitte alors sa femme. Il l’annonce à son ami Stéphane qui, comme d’habitude, reste d’apparence indifférente.

Lire la suite de la rétrospective

Le Rimbaud punk d’Alain Blottière

Article inédit – Ivan Garcia

Avec son dernier roman, Alain Blottière écrit l’histoire d’un adolescent qui découvre la poésie de Rimbaud, et voit ce dernier pendant ses crises de cécité. Véritable ode à la poésie dans un Paris aux airs de fin du monde, Azur noir présente un cas de conversion rimbaldienne original et mythique qui nous donne envie de lire de la poésie. Rimbaud revit… en version punk. Un ouvrage mystique et entraînant sur les traces d’une figure mythique de la littérature française.

Lire l’article