Archives par mot-clé : thriller

Dom«MA»ge

Les mercredis du cinéma – Melisa Oriol

Tate Taylor après son sublime chef-d’œuvre La couleur des sentiments, primé à de nombreuses reprises, déçoit, cette fois, avec Ma, un film d’horreur sans saveur.

Avec une actrice telle qu’Octavia Spencer, comment ne pas avoir de très hautes attentes. Cette dernière, que l’on a vu jouer dans de nombreux films ces dernière années, allant de la domestique à la mathématicienne, offre à nouveau une performance époustouflante. Sa capacité à faire passer des émotions fortes par le regard donne une réelle ampleur à Ma. Son regard est d’ailleurs souvent souligné par des gros plans, ce qui lui ajoute de la puissance.

Lire la suite de la critique

«La femme du banquier», un excellent thriller

Les bouquins du mardi – Lauriane Pipoz

Marina Tourneau est journaliste. En vacances en France avec son fiancé, elle peine à décrocher et accepte une mission à la demande de son supérieur. Lorsque ce dernier est retrouvé mort, elle comprend qu’ils tiennent là une grande affaire. De son côté, l’américaine Annabel vit depuis deux ans à Genève avec son mari, banquier privé. Elle est effondrée lorsqu’elle apprend sa mort dans un accident d’avion. Et encore plus quand elle découvre en quoi consistait vraiment son métier.

Lire la critique

«Duelles», entre satisfaction sensorielle et frustration intellectuelle

Les mercredis du cinéma – Kelly Lambiel

Sur le plan formel, le dernier film d’Olivier Masset-Depasse est un chef-d’œuvre. Lumière, bande-son orchestrale, univers rétro, jeux de caméra techniques et maîtrisés, performance des acteurs, il jouit de qualités esthétiques nombreuses, indéniables. On peine pourtant à se laisser porter et si on sort de la salle les sens satisfaits, on ne se défait pas du goût, certes subtil, mais désagréable qui reste en bouche. Décryptage.

Lire la suite de la critique

«Us», c’est nous

Les mercredis du cinéma – Loris S. Musumeci

«Eh bien! – ainsi parle le Seigneur – je vais faire venir sur eux un malheur dont ils ne pourront se tirer. Ils m’appelleront à l’aide, mais je ne les écouterai pas.» Jérémie 11:11

Une petite fille regarde la télévision. Nous sommes en 1986. L’action Hands Across America bat son plein pour plus de solidarité aux Etats-Unis. Une publicité parmi tant d’autres à la télévision qui devrait laisser une enfant indifférente. Coupure. On retrouve la petite fille, avec son papa et sa maman sur la plage de Santa Cruz à la fête foraine. L’angoisse est palpable, alors que les rires et les jeux sont dominants. Un instant a suffi à ce que son père détourne le regard pour que la petite fille s’éloigne. Elle est perdue pendant un petit quart d’heure. Traumatisme. Ses parents la retrouvent et elle ne parle plus.

De nos jours. La situation semble s’être nettement arrangée pour l’enfant qui est devenue désormais une femme, Adelaïde. Elle est mère à son tour. En famille, ils reviennent à Santa Cruz pour les vacances d’été. Mais trop de coïncidences rappellent à la protagoniste le choc de son enfance. Peur prémonitoire car la suite n’a rien de joyeux. Panne de courant. «Y a une famille dans notre allée», remarque Jason, le fils. Et la famille en question n’est pas prête à s’en aller. Ils s’avancent vers la maison, et je vous passe la suite. 

Lire la suite de la critique

«Destroyer»: Pourquoi un accueil si Mitigé?

Les mercredis du cinéma – Hélène Lavoyer

Dans le regard d’un bleu plus froid que celui des mers arctiques d’Erin Bell (Nicole Kidman), peu de choses se lisent. Une gueule de bois et de la détresse, à la rigueur. Lorsqu’elle sort de sa voiture et se traîne sur la scène d’un crime récent, cette inspectrice du LAPD fait pitié à voir. Penchée sur le cadavre d’un homme marqué d’un tatouage sur la nuque, son attention paraît bien loin du chemin en terre battue longeant un canal de Los Angeles. Un billet de banque taché d’encre et les contacts d’une vie passée pour seuls indices, elle se jette sur les routes en bitume et celles, plus sinueuses, d’un passé aux lourdes conséquences.

Continuer la lecture de «Destroyer»: Pourquoi un accueil si Mitigé?

«Le Collectionneur»: une délicieuse dose de terreur

Les bouquins du mardi – Lauriane Pipoz

Le Collectionneur de Fiona Cummins est le conservateur d’un musée bien particulier exposant des ossements humains.  Cette lourde et méticuleuse tâche lui a été léguée par son père et son grand-père; une affaire de famille, en somme. Le personnage cherche ainsi la rareté parmi les habitants de Londres, et enlève le petit Jackey, enfant atteint de  fibrodysplasie ossifiante progressive, maladie qui déforme son squelette, et la petite Clara, à qui il manque trois doigts à chaque main. S’ensuit une enquête haletante, menée dans une ambiance glauquissime par une inspectrice aussi prometteuse que complexe.

Continuer la lecture de «Le Collectionneur»: une délicieuse dose de terreur

«Millénium: ce qui ne me tue pas», déjà un classique

Les mercredis du cinéma – Virginia Eufemi

Millénium: ce qui ne me tue pas est un thriller-action-policier très réussi par le cinéaste uruguayen Fede Alvarez. Inspiré du roman Ce qui ne me tue pas de David Lagercrantz, qui a repris la trilogie Millénium de l’écrivain suédois Stieg Larsson, ce long-métrage est très riche et complexe, sans être compliqué.

Continuer la lecture de «Millénium: ce qui ne me tue pas», déjà un classique

«Searching»: les médias sur grand écran

Les mercredis du cinéma – Hélène Lavoyer

Entre vidéos et photos souvenirs classées dans l’ordinateur, nous observons l’écran nous présenter la vie de famille des Kim, jusqu’au décès de Pamela Nam Kim (Sara Sohn). Le mari, David (John Cho), et sa fille Margot (Michelle La) désormais sans sa mère, doivent faire face et continuer à vivre. Un soir, tout vient bouleverser à nouveau leurs vies.

Continuer la lecture de «Searching»: les médias sur grand écran

« Fleuve noir »

Les mercredis du cinéma – Loris S. Musumeci

« Ecoutez Madame, un brave garçon comme le vôtre ça disparaît pas comme ça. »

Le commandant Visconti est chargé de l’affaire Dany.  Dany Arnault a disparu un mercredi. Il a quitté la maison le matin pour se rendre au lycée, mais il n’est pas allé en cours. Aucune trace de lui. Le flic interprété par Vincent Cassel peine cependant à se concentrer sur l’affaire : il est profondément alcoolique et son fils est mêlé à une histoire de deal. Pourtant, il ne lâche rien. L’apparition d’un suspect trop suspect, le professeur Bellaile, et, par-dessus tout, l’amour naissant pour la Solange, mère de la victime, poussent Visconti à aller au-delà des droits que lui accordent l’enquête.

Continuer la lecture de « Fleuve noir »

« Under the silver Lake » – mouffette, branlette, fumette : une bonne recette !

Neuchâtel International Fantastic Film Festival (NIFFF) – Thierry Fivaz

Under the silver lake est un véritable hommage au cinéma et à la culture populaire américaine. Présenté dans le cadre de la compétition internationale au NIFFF, c’est un film aussi étrange qu’amusant ; une véritable chasse au trésor avec un idiot attachant. Continuer la lecture de « Under the silver Lake » – mouffette, branlette, fumette : une bonne recette !