Vous êtes sur smartphone ?

Téléchargez l'application Le Regard Libre depuis le PlayStore ou l'AppStore et bénéficiez de notre application sur votre smartphone ou tablette.

Télécharger →
Non merci
Accueil » Gauguin, de la provocation à la beauté

Gauguin, de la provocation à la beauté

par Loris S. Musumeci
0 commentaire

Le Regard Libre N° 60 – Loris S. Musumeci

Il aura fallu que je me rende à Londres dans un tout autre but pour mettre des images sur le nom de Gauguin. «Un grand peintre impressionniste, oui. Je crois qu’il a pas mal voyagé, à Tahiti si mes souvenirs sont bons.» Mes souvenirs des cours d’histoire de l’art étaient bons, mais incomplets. Trafalgar Square, The National Gallery: un immanquable quand on se trouve dans la capitale britannique. Et voilà que le musée met à l’honneur Paul Gauguin dans l’une de ses expositions passagères. «The Credit Suisse exhibition: Gauguin, Portraits». Alors, c’est parti, en route pour l’exotisme!

Même si les artistes ne sont en général pas des modèles en matière de morale, Gauguin (1848-1903) y va plus que fort. Non, il n’a tué personne. Mais ce sacré bonhomme a réussi à se brouiller avec à peu près toutes les personnes que la vie a mises sur son chemin, e

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Si vous avez un compte, connectez-vous. Sinon, découvrez nos différentes formules d'abonnements et créez un compte à partir de CHF 2.50 le premier mois.

Vous aimerez aussi

Contact

© 2024 – Tous droits réservés. Site internet développé par Novadev Sàrl