Aare Bier: quand la Bavière s’invite en terres bernoises

Les vendredis de la microbrasserie – Max Moeschler

A l’image du reste du pays, la capitale helvétique et ses alentours ne sont pas en reste en matière de bières artisanales: cap aujourd’hui sur la brasserie Aare Bier, l’un des fers de lance de l’arsenal brassicole bernois. 

Fondée en 2006 à Bargen, dans le Seeland bernois et sur les rives de l’Aar, la brasserie Aare Bier a connu un succès particulièrement retentissant ces dernières années, au point de devenir une référence régionale. On la retrouve en effet dans la plupart des magasins de la région, ainsi qu’à de nombreux événements. Elle commence également à s’exporter avec une réussite notable dans les autres cantons, après s’être plutôt cantonnée aux frontières régionales ces dernières années.

L’une des raisons de ce succès est incontestablement le soin tout particulier accordé au choix des ingrédients: l’eau provient en effet des sources, très pures, de la Bargenschanze, et les houblons et levures sont méticuleusement sélectionnés parmi des souches suisses et allemandes. La tradition ancestrale du brassage à l’allemande est également au centre de la philosophie de la brasserie, et toutes les bières sont brassées conformément à la Reinheitsgebot de 1516, édit sur la pureté de la bière faisant encore parole de loi dans le milieu du brassage outre-Rhin.

Les bières produites par la brasserie Aare Bier sont donc résolument typées germaniques, à commencer par la Kellerfrisch, bière blonde non-filtrée. Son goût vif aux arômes fins et travaillés la rend très accessible et facile à boire, et son caractère affirmé en fait une alternative avantageuse à la plupart des lagers.

La Weizen, bière blanche plusieurs fois primée, s’inscrit quant à elle dans la plus pure tradition germanique, avec des traces d’agrumes et une mousse généreuse. L’utilisation de différents malts de blé caramélisé, de malts d’orge sélectionnés et de houblons finement dosés affinant le tout, elle n’a pas à rougir face aux standards du genre.

Sobrement baptisée Amber, la bière ambrée proposée par la brasserie se démarque par l’utilisation de quatre sortes de malt et de trois houblons aromatiques différents, lui conférant une magnifique robe cuivrée et une belle complexité en bouche, avec un final caramélisé.

Proche géographiquement des contrées romandes, la brasserie Aare Bier démontre une fois de plus la perméabilité du Röstigraben, du moins lorsqu’il s’agit de bière. Prost!

Ecrire à l’auteur: max.moeschler@leregardlibre.com

Crédit photo: ©️ Aare Bier

Laisser un commentaire