Archives par mot-clé : islamisme

Propagande à la RTS: quand le service public déraille

Article inédit – Antoine Bernhard

Au nom du combat contre l’extrême droite, tout semble permis pour certains journalistes. Y compris ne pas apporter la contradiction à un invité, lequel n’hésite pas à assimiler l’action de Macron aussi bien que les votes de la population suisse au fascisme. Une telle attitude sur le service public, c’est une faute. Les citoyens ne paient pas une taxe pour entendre de la propagande politique et se faire vomir dessus. Retour sur le scandale RTS de jeudi.

Lire le commentaire (en libre accès)

«Monsieur le directeur de la RTS, ne taisez pas l’islamisme»

Lettre ouverte d’Antoine Menusier, journaliste et essayiste

Monsieur le directeur de la RTS, Pascal Crittin,

Comment peut-on laisser un invité affirmer des choses choquantes et fausses sans réagir? Ce jour, jeudi 13 janvier, dans le 12h45 de la RTS, l’invité en plateau, M. Ugo Palheta, coauteur du livre Face à la menace fasciste, développant des arguments à la suite d’une question posée sur l’«islamophobie», a affirmé que la France, par ses interventions militaires «au Mali et en Centrafrique» (sans doute voulait-il parler du Burkina Faso dans ce dernier cas, car la Centrafrique est très largement chrétienne), contribuait à construire de l’islam et des musulmans l’image d’un «ennemi extérieur».

Ce discours est faux et dangereux. La France intervient militairement au Sahel contre des organisations djihadistes, qui commettent des exactions et dont le but est d’instaurer des régimes islamistes, ce dont une large part des populations autochtones ne veulent pas, soit parce que ces dernières ont déjà expérimenté de tels régimes, soit parce qu’elles ne veulent jamais avoir à le faire.

Lire la suite de la tribune (en libre accès)

Mohamed Hamdaoui: «Il faut donner la possibilité aux enseignants de libérer leur parole»

ENTRETIEN LONG FORMAT, Jonas Follonier | C'est l’un des politiciens suisses à être le plus sur le front du combat contre l’islamisme. Même s’il n’aime pas ce mot, «combat» (il lui préfère celui de «cause»), Mohamed Hamdaoui en a fait l’un de ses thèmes prioritaires, se profilant dans ce débat comme un acteur très investi, quitte à verser dans l’émotion. Son parcours y est sans doute pour quelque chose: né dans le Hoggar, ce Touareg a aimé une femme qui dans les années quatre-vingt s’est fait enlever par des islamistes algériens parce qu’elle refusait de porter le voile. Ces semeurs de terreur l’ont décapitée. Le meurtre en France du professeur Samuel Paty par un musulman radicalisé utilisant le même mode opératoire l’a bouleversé. Entretien avec un ancien socialiste devenu PDC, qui ne considère pas la Suisse à l’abri de l’islam politique.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement

Soyons unis contre l’islamisme

Article inédit – Antoine Menusier

Dans son expression violente, l’islamisme a à nouveau frappé en France ce jeudi 29 octobre. Après l’attentat qui a coûté la vie à un professeur le 16 octobre à Conflans-Sainte-Honorine, c’est à la basilique de Nice qu’un terroriste a tué trois personnes au couteau. Pour combattre ce fléau, il est important de reconnaître et de situer l’islamisme, une idéologie revanchiste avant tout politique. Il convient de la dissocier des musulmans.

Lire la suite de l’article (en libre accès)

Le hirak en Algérie et nous: la fin de l’innocence

Article inédit – Antoine Menusier

Le scandale provoqué par le documentaire de France 5 «Algérie, mon amour» a révélé une faille sociétale dans le mouvement populaire d’opposition au régime algérien. L’Europe progressiste a jusqu’ici présenté cette mobilisation pacifique sans précédent sous un jour idéal. Elle s’est trompée. Les choses sont à la fois banales et complexes.

Lire l’article

Jean Birnbaum: «L’islamisme progresse sur le cadavre de la gauche et du progressisme»

Son esprit fuse. Si vous posez une question à Jean Birnbaum, attendez-vous à ce qu’il déballe phrase sur phrase, référence sur référence. Il vous emmène dans des recoins que votre réflexion n’a encore jamais explorés. Voilà un homme intelligent et honnête, qui a l’audace d’aller chercher dans nos faiblesses les sources où repuiser nos forces. Ces faiblesses, il les révèle et les analyse dans «La Religion des Faibles. Ce que le djihadisme dit de nous», qu’il publie après son succès en librairie «Un Silence religieux – La gauche face au djihadisme». Jean Birnbaum est journaliste au Monde. Il y dirige la rubrique littéraire, «Le Monde des Livres».

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d'abonnement

«Baghdad in My Shadow», dans l’ombre de la profondeur et de la caricature

Les mercredis du cinéma – Loris S. Musumeci

De Baghdad à Londres. De Londres à Baghdad. Deux villes liées par l’exil d’un groupe d’Irakiens. Exilés par leurs tares. Exilés pour ceux qu’ils sont: des communistes, une architecte divorcée, un jeune informaticien homosexuel. Ça ne passe pas chez eux, et encore moins sous la dictature de Saddam Hussein. Réunis dans l’exil, tous réunis dans le café Abu Nawal. Lieu où se retrouvent des Irakiens, des Anglais, tout type de personne. Lieu de tolérance et de diversité. Dans une ambiance de dolce vita à l’orientale, entre la nostalgie, les plats typiques et la musique de là-bas. Mais le fanatisme vient tout casser. Au sens propre comme figuré.

Lire la suite de la critique

Un nouvel antisémitisme au double visage

Le Regard Libre N° 38 – Jonas Follonier

«Dans le populaire 19e arrondissement de Paris, les juifs en font l’amer constat: leur vie quotidienne a bien changé.» Voilà comment débute le nouveau reportage de l’hebdomadaire français Le Point, publié le 6 avril dernier, très instructif sur ce phénomène plus que préoccupant. L’antisémitisme, perpétuelle plaie qui n’en finira pas de souiller l’histoire de l’humanité, est bien vivant, et son nouveau visage est double: islamique et d’extrême gauche.

Continuer la lecture de Un nouvel antisémitisme au double visage

Tariq Ramadan: le silence des complices

Le Regard Libre N° 34 – Jonas Follonier

Après la plainte de deux Françaises à l’encontre de Tariq Ramadan pour viol et agressions sexuelles, et suite à une série de révélations émanant d’anciennes élèves de l’islamologue alors professeur à Genève, les bons observateurs auront ressenti un silence pesant. Accablant. Inacceptable. Celui des islamo-gauchistes.

Lire la suite de l’éditorial

L’islam en Suisse: l’heure du débat?

Regard sur l’actualité – Nicolas Jutzet

L’interview donnée par Saïda Keller-Messahli dans Le Temps du 2 septembre fait son effet sur le lecteur. Dans le cadre du lancement de son nouveau livre Islamistische Drehscheibe Schweiz: Ein Blick hinter die Kulissen der Moscheen, elle veut nous avertir sur le problème que pose l’islam actuellement dans notre pays. La présidente et directrice du Forum pour un islam progressiste dresse un constat alarmant.

Lire la suite de la chronique (en libre accès)