Archives par mot-clé : neuchâtel

Léopold Robert, tanguer dans la fugue

Les bouquins du mardi – Quentin Perissinotto

Natif de Neuchâtel comme le peintre Léopold Robert, Bernard Vuillème brosse dans le livre la fugue et l’errance d’un homme, parti à Venise rejoindre une jeune doctorante sur les derniers pas de Léopold Robert. A deux, parviendront-ils à percer les passions et les désespoirs traversés par l’artiste, ceux qui l’ont conduit à se trancher subitement la gorge, seul dans son atelier, à 40 ans?

Lire la recension (en libre accès)

Bernard Léchot: «La réalisation d’un album débute quand on la croit terminée»

L'artiste neuchâtelois sort «Impasse du bonheur».

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d'abonnement

Boire du vin en mangeant? Quelle absurdité!

Les vendredis de la microbrasserie – Florent Aymon

On se retrouve cette semaine pour découvrir une nouvelle facette des bières. Cela peut sembler évident d’en boire en guise d’apéro, ou alors en terminant le travail entre collègues. Toutefois, qu’en est-il de transgresser les mœurs en buvant une bière avec une tranche de viande ou, pire, d’associer crème glacée et breuvage à base de malt et de houblon? Menu.

Lire la chronique

Pourquoi nier la réalité?

Le Regard Libre N° 48 – Alexandre Wälti

Il suffit de passer quelques minutes sur l’instructif site internet du réseau des relevés glaciologiques suisses (GLAMOS) pour constater la fonte massive des glaciers. Même nos rues et nos routes montrent, aussi grossièrement que sur une affiche publicitaire, le lien évident entre les émissions de CO2 et la disparition de plus en plus rapide des neiges éternelles en Suisse. Petite chronique entre littérature et observations au cours d’une descente au centre-ville.

Lire l’article

Agassiz, censurer le passé?

Le Regard Libre N° 44 – Jonas Follonier

Au bord du lac de Neuchâtel, aux pieds des Jeunes Rives, se niche la Faculté des lettres et sciences humaines de l’Université, sise à l’Espace Louis Agassiz. Cet espace porte le nom d’un grand scientifique américano-suisse du XIXe siècle, Jean Louis Rodolphe Agassiz, devenu professeur à l’académie de Neuchâtel, qui allait devenir ce que les modernes appellent l’UniNE.

Seulement voilà, c’était sans compter les bien-pensants qui peuplent les différentes ramifications étatiques. Louis Agassiz était un raciste, voyez-vous, il fallait donc, d’urgence, ôter son nom de cet espace et le remplacer par celui, plus politiquement correct, de Tilo Frey, qui a – pardonnez mon sarcasme – la triple compétence d’être une femme, une métisse et une «pionnière de l’égalité». La proposition a été formulée par le Conseil général de la Ville de Neuchâtel et s’est vue validée par le rectorat de l’Université.

Continuer la lecture de Agassiz, censurer le passé?

La Brasserie B’Art a ouvert ses portes aux bubus neuchâtelois

Et un tour de plus dans notre tournée de bières et surtout de brasseries suisses. C’est à Neuchâtel que nous retournons en cette saison où l’automne se fait hivernal et où une nouvelle venue fait son entrée sur la scène des institutions brassicoles.

Continuer la lecture de La Brasserie B’Art a ouvert ses portes aux bubus neuchâtelois

s e l e n n, un ovni sur la scène musicale des jeunes artistes romands

Les mélodies du jeudi – Jonas Follonier

s e l e n n est un jeune artiste fribourgeois qui commence à se faire sa place sur la scène musicale romande. Situé entre la folk et l’électro calme, son dream indie-rock francophone fascine. Demain, les Neuchâtelois auront l’occasion de l’écouter au Salon du Bleu Café, en co-plateau avec Morgoran.

A lire aussi: Morgoran, le Bob Dylan suisse romand

Un nom d’artiste intrigant, ponctué d’espaces: s e l e n n. Un univers musical envoûtant, se situant entre la pop aérienne, l’électro douce et la chanson française. Des textes en français, ce qui n’est pas une dimension à minimiser chez cet auteur-compositeur-interprète fribourgeois de trente ans. Tant nombreux sont les jeunes artistes à préférer à la langue de Molière le parler non pas de Shakespeare, mais celui, américanisé, du commerce international!

Continuer la lecture de s e l e n n, un ovni sur la scène musicale des jeunes artistes romands

La Celestial, une nouvelle venue prometteuse

Les vendredis de la microbrasserie – Max Moeschler

Lieu apprécié des vacanciers en été et des curieux de la nature en quête de paysages féeriques en hiver, les marais et la plage de la Tène, à l’extrémité est du lac de Neuchâtel, ont tout d’un paradis préservé, entre une zone industrielle et l’agglomération avoisinante. C’est dans ce cadre unique que s’est érigée la jeune et fringuante Brasserie Celestial. Continuer la lecture de La Celestial, une nouvelle venue prometteuse

Les Brasseurs: derrière le cliché, des bières artisanales

Les vendredis de la microbrasserie – Nicolas Jutzet

L’aventure de la chaîne Les Brasseurs remonte à 1997. Partie de Genève, elle s’étend désormais au travers de la Suisse romande. Pour preuve, son dernier établissement ouvert en 2015 à Sion. Manque encore le canton de Fribourg et le Jura, pour prendre parfaitement ses marques en Suisse romande. Toutefois, l’aspect artisanal de cette entreprise échappe parfois au passant. Pourtant, les bières sont brassées sur place, au vu et au su du client. Tout le processus est effectué sur place! L’aspect grandiloquent des établissements, le va-et-vient continu et l’aspect faussement international d’une partie de la carte expliquent sans doute cela. Une sorte de déconnexion entre la réalité et l’impression laissée.

Continuer la lecture de Les Brasseurs: derrière le cliché, des bières artisanales

Rubem Fonseca, «Bufo et Spallanzani»

Les bouquins du mardi – Alexandre Wälti

La demande était pourtant simple: un roman dont on ne décroche pas et qui n’est pas un polar. Rien d’exceptionnel, c’est vrai. Il fallait juste éviter le schéma classique du meurtre, de l’enquête et de l’assassin. Ce n’est pas entré dans l’oreille d’un sourd puisque le libraire, à peine ces mots sont sortis de ma bouche, a immédiatement choisi le roman Bufo et Spallanzani. Sans dire trop de mots, juste ce qu’il faut, le contexte et deux-trois précisions au sujet de l’écriture piquante de Rubem Fonseca. J’étais convaincu.

Continuer la lecture de Rubem Fonseca, «Bufo et Spallanzani»