Archives par mot-clé : rock français

À Paléo, Hubert-Félix Thiéfaine a fêté dignement son anniversaire musical

Paléo Festival 2019 – Jonas Follonier

Sous les Arches de Paléo, l’inégalable Hubert-Félix Thiéfaine a assuré un spectacle digne de ses quarante ans de carrière. Admiration totale de la part des fans comme des nouveaux. Au-delà de l’homme et de l’œuvre, une prestation hic et nunc comptant sur des musiciens époustouflants et une belle tracklist.

Lire l’article
Publicités

Les chansons calmes de feu Nino Ferrer

Le Regard Libre N° 49 – Jonas Follonier

C’était un déjanté, un inclassable. Et pourtant l’écoute de ses albums permet de retracer chacune des époques du rock progressif hexagonal. Nino Ferrer, qui s’est suicidé en 1998 du fait d’un mal-être insurmontable, gagne à être connu là où peu le connaissent: dans ses chansons calmes.

Lire l’article grand format

En 1969, le blues psychédélique de Johnny Hallyday

Les mélodies du jeudi – Jonas Follonier

En 1969, Johnny Hallyday sortait un album qui allait devenir le sixième meilleur album de rock français selon l’édition francophone du magazine Rolling Stone. Comptant sur la participation de guitaristes de renom, Rivière… ouvre ton lit est une pépite trop méconnue où le blues se fait psychédélique.

Lire la chronique

Johnny Hallyday livre un album posthume exceptionnel

Les mélodies du jeudi – Jonas Follonier

On le disait mort; il est toujours là. Du moins sa musique, et sa capacité à vendre des quantités phénoménales d’exemplaires: le cinquante-et-unième et dernier album studio de Johnny Hallyday est sorti ce 19 octobre 2018 de manière posthume. Avec 780’177 unités vendues pendant que l’album était en tête des ventes, Mon pays c’est l’amour a réalisé le meilleur démarrage de disque de tous les temps en France! Mais c’est sur le plan artistique qu’un éloge de cet opus s’impose. Ecoute et présentation d’une œuvre plus vibrante que jamais.

Continuer la lecture de Johnny Hallyday livre un album posthume exceptionnel

Kaviar Special, « Vortex »

Les mélodies du jeudi – Olivier Graber

Un article également disponible sur LeMurDuSon.ch

Il semblerait que 2018 soit un grand crû pour le rock hexagonal, toutes inspirations confondues, mais, surtout, dans celles qui tapent le plus. De Pogo Car Crash Control à Volage, en passant par J.C. Satàn, tous semblent avoir décidé de nous pondre de grosses sorties. Kaviar Special ne déroge pas à la règle avec un troisième album qui claque sévère.

Deux ans après un #2 tout bonnement excellent, les Rennais remettent donc le couvert. Le rock étant ce qu’il est, il aura fallu un peu plus de liquidités que ce que le second opus a pu rapporter pour boucler le mastering, l’artwork et la promo de ce nouveau projet. Les backers ayant backé sur Ulule doivent être bien heureux de leur élan de solidarité aujourd’hui, c’eût été bien dommage de passer à côté de ce disque pour quelques (milliers de) pièces. Continuer la lecture de Kaviar Special, « Vortex »

Gérald de Palmas : histoire d’un style

Le Regard Libre N° 29 – Jonas Follonier

A quarante-neuf ans, l’auteur-compositeur-interprète se place parmi les vedettes de la pop française de qualité. Actuellement en pleine tournée, durant laquelle il défend les titres de son dernier album, Gérald de Palmas cultive un véritable style musical.

Une substantifique pop rock, un son légèrement urbain, des guitares omniprésentes, une voix nasillarde mais harmonieuse : nous avons affaire à du de Palmas. Plus que quiconque dans la vague des chanteurs français de sa génération, Gérald Gardrinier – on comprend qu’il ait choisi un nom de scène, emprunté à sa grand-mère maternelle – possède ce qu’on appelle une « patte ». Une patte que l’on reconnaît aussitôt à l’écoute d’un de ses morceaux. Continuer la lecture de Gérald de Palmas : histoire d’un style

Thiéfaine est venu, nous l’avons vu et il nous a plu

Le Regard Libre N° 23 – Jonas Follonier

La tournée avait débuté le 11 avril 2015, à Reims. Elle s’est achevée le 19 novembre 2016, au Zénith de Paris. Un grand marathon pour le chanteur français Hubert-Félix Thiéfaine, qui tient toujours autant à se produire en province et qui apparaît (presque) toujours autant dans les médias, à savoir quasiment jamais. Ce sont cent neuf dates au total que l’auteur-compositeur-interprète natif de Dole, dans le Jura français, a enchaînées dans le cadre de son «VIXI Tour XVII».

A lire aussi: Stratégie de l’inespoir, une sublime lucidité

Autant d’occasions pour ses admirateurs de pouvoir le voir à nouveau après sa dernière et non moins titanesque tournée intitulée «Homo plebis ultimae Tour», qui s’était étendue de 2011 à 2013. Autant d’occasions aussi pour Hubert-Félix Thiéfaine de défendre son dernier album, Stratégie de l’inespoir, un opus de très grande qualité dont nous avions parlé dans notre treizième édition en février dernier. Pas moins de huit titres issus de cette oeuvre de 2014 ont été intégrés au répertoire de la tournée, à côté de chansons plus anciennes et souvent cultes telles que 113e cigarette sans dormir, Alligators 427 et bien sûr La fille du coupeur de joint.

Continuer la lecture de Thiéfaine est venu, nous l’avons vu et il nous a plu

«Stratégie de l’inespoir», une sublime lucidité

La richesse de la chanson française (1/6)

Le Regard Libre N° 13 – Jonas Follonier

Connaissez-vous Hubert-Félix Thiéfaine? Né en 1948 dans le Jura français, véritable trésor de la chanson française de sa génération, Thiéfaine peut être considéré comme le maître absolu du mariage entre le rock (parfois dur) et la poésie française. Pour commencer ce feuilleton consacré à la richesse de la chanson française, nous nous intéresserons à son dernier album en date, Stratégie de l’inespoir, sorti en 2014.

Pesons nos mots: cet album est exceptionnel. C’est tout d’abord sa musicalité qui relève de l’exception. Arrangé et co-réalisé par son fils Lucas, cet opus déclaré disque d’or peu après sa sortie s’appuie sur des instrumentations qu’il fallait oser: moderne mais modeste, électrique mais esthétique, le genre de rock auquel nous avons affaire marque un grand pas dans la carrière de l’artiste, alors même que son dernier album avait reçu un succès fou. Faire mieux n’était pas gagné! Le défi a été réussi. Continuer la lecture de «Stratégie de l’inespoir», une sublime lucidité