Archives par mot-clé : rts

Xénophobes, les Suisses? Non, mais réalistes en matière d’immigration

Article inédit – Marco Polli

Sur le plateau de la RTS, le 13 janvier dernier, le sociologue français Ugo Palheta suggérait que les initiatives «xénophobes» acceptées en Suisse participaient au retour du fascisme en Europe. Plus largement et au-delà de la question de l’islam et de l’islamisme, il n’est pas rare que les Helvètes soient accusés d’hostilité – en tout cas politique – envers l’immigration. C’est là ne rien comprendre à la volonté de ce peuple, qui a doté son pays d’une véritable politique d’accueil des étrangers. Comment? A la fois en refusant six initiatives xénophobes au cours des 50 dernières années et en acceptant plus récemment les conditions pour que la Suisse ne devienne pas une auberge espagnole.

Lire l’analyse (en libre accès)

Propagande à la RTS: quand le service public déraille

Article inédit – Antoine Bernhard

Au nom du combat contre l’extrême droite, tout semble permis pour certains journalistes. Y compris ne pas apporter la contradiction à un invité, lequel n’hésite pas à assimiler l’action de Macron aussi bien que les votes de la population suisse au fascisme. Une telle attitude sur le service public, c’est une faute. Les citoyens ne paient pas une taxe pour entendre de la propagande politique et se faire vomir dessus. Retour sur le scandale RTS de jeudi.

Lire le commentaire (en libre accès)

«Monsieur le directeur de la RTS, ne taisez pas l’islamisme»

Lettre ouverte d’Antoine Menusier, journaliste et essayiste

Monsieur le directeur de la RTS, Pascal Crittin,

Comment peut-on laisser un invité affirmer des choses choquantes et fausses sans réagir? Ce jour, jeudi 13 janvier, dans le 12h45 de la RTS, l’invité en plateau, M. Ugo Palheta, coauteur du livre Face à la menace fasciste, développant des arguments à la suite d’une question posée sur l’«islamophobie», a affirmé que la France, par ses interventions militaires «au Mali et en Centrafrique» (sans doute voulait-il parler du Burkina Faso dans ce dernier cas, car la Centrafrique est très largement chrétienne), contribuait à construire de l’islam et des musulmans l’image d’un «ennemi extérieur».

Ce discours est faux et dangereux. La France intervient militairement au Sahel contre des organisations djihadistes, qui commettent des exactions et dont le but est d’instaurer des régimes islamistes, ce dont une large part des populations autochtones ne veulent pas, soit parce que ces dernières ont déjà expérimenté de tels régimes, soit parce qu’elles ne veulent jamais avoir à le faire.

Lire la suite de la tribune (en libre accès)

«Bâtards»: un «Black Mirror» édition romande

Article inédit – Fanny Agostino

Depuis un mois, les résidents suisses peuvent accéder à la nouvelle plateforme de streaming de la SSR baptisée «Play Suisse». Avec son interface similaire à celle de Netflix, elle permet de visionner gratuitement des productions helvétiques. C’est le cas de la websérie Bâtards. Dans un décor lunaire et dystopique, des enfants abandonnés se battent dans une télé-réalité pour être adoptés par un couple de célébrités, jusqu’à ce qu’une prise d’otage fasse tout basculer. Un scénario ambitieux qui aurait mérité de se développer dans un format plus long.  

Lire la suite de la critique (en libre accès)

«Si l’on tient à la liberté d’expression, on tient aussi à l’incertitude»

Jonas Follonier était l’un des invités du grand débat de «Forum» le 29 mai 2020 sur RTS 2 et la radio La 1ère au sujet du fact checking sur les réseaux sociaux, à l’occasion du duel Trump/Twitter:

À quand le vrai désarmement ?

Les lundis de l’actualité – Alexandre Wälti

Une revue de presse, pourquoi pas. Une chronique, mieux. Peut-être les deux ou quelque chose qui s’en approche. L’occasion certaine de nous interroger sur la politique du (dés)armement de l’ONU mais aussi sur la question de l’armement en Suisse.

Continuer la lecture de À quand le vrai désarmement ?

Campagne No Billag: une occasion pour la presse de se réinventer

Le Regard Libre N° 36Jonas Follonier

L’initiative «No Billag», aussi extrême soit-elle, aura eu le mérite de poser des questions intéressantes concernant les médias en Suisse, dont la plus importante est la suivante: voulons-nous financer des chaînes de radio et de télévision étatiques? Le débat démocratique qui a eu lieu n’est que le début – nous l’espérons – d’une discussion plus large concernant les missions du service public ainsi que le journalisme en Suisse.

Lire la suite de l’éditorial

Trump à Davos, un cadeau pour la Suisse

Les lundis de l’actualité – Loris S. Musumeci 

Le président Donald Trump était annoncé en trouble-fête pour le forum économique de Davos. Sa venue pure et simple criait au scandale. Des journaux du monde entier imaginaient les pires scénarios pour son discours officiel, prononcé vendredi dernier. Des activistes suisses, eux, brandissaient fièrement leur «TRUMP NOT WELCOME» dans les grandes villes helvétiques, n’ayant pas été autorisés à manifester dans la commune grisonne.

Continuer la lecture de Trump à Davos, un cadeau pour la Suisse

Les médias à l’ère du numérique

Le Regard Libre N° 29Nicolas Jutzet

Le débat est émotionnel. Souvent idéologique. Ravivé par l’élection de Donald Trump et par le focus placé sur les «fake news», la question revient régulièrement: quelle place réservera l’évolution technologique à la presse? Dans la plupart des cas, ces inquiétudes liées à l’avenir de la presse sont rapidement suivies par une demande d’intervention accrue de l’Etat. Sous couvert de bonne volonté, d’intentions louables, ces injonctions cachent souvent un paternalisme regrettable. Toujours est-il que la branche est aux pieds du mur et qu’elle doit trouver des nouvelles solutions pour le franchir.

Anachronique, la situation actuelle est intenable

La science économique justifie l’intervention de l’Etat dans un secteur par l’existence d’un monopole naturel et/ou d’un bien public. Un monopole naturel peut exister en raison de la structure d’un marché. Par exemple, s’il permet des économies d’échelle croissantes (un produit supplémentaire coûte moins cher à produire que le précédent) ou s’il existe des barrières à l’entrée (impossible pour un concurrent d’ «entrer» dans le marché, ou alors juste dans une «niche»). Ces barrières peuvent être règlementaires, techniques ou encore géographiques. Continuer la lecture de Les médias à l’ère du numérique

L’invasion des individualités

Le Regard Libre N° 14 – Sébastien Oreiller

Umberto Eco n’est pas encore froid que déjà, sur Facebook et autres Twitter, fleurit la désormais célèbre citation: «Les réseaux sociaux ont donné le droit de parole à des légions d’imbéciles qui, avant, ne parlaient qu’au bar, après un verre de vin et ne causaient aucun tort à la collectivité. On les faisait taire tout de suite alors qu’aujourd’hui, ils ont le même droit de parole qu’un prix Nobel. C’est l’invasion des imbéciles».

Lire la suite de l’édito (en libre accès)