Archives par mot-clé : valais

Le Musée du son présenté par Pierre-André Perrin

Le Regard Libre N° 49 – Jonas Follonier

Au troisième étage du Manoir de Martigny, en Valais, se niche une petite  caverne d’Alibaba pour tout passionné de microsillons, mais pas seulement… Le Musée du son s’adresse à toute personne intéressée par l’histoire du disque. Pierre-André Perrin, qui s’occupe depuis 2017 de la Fondation Guex-Joris, nous en parle au milieu des plus beaux phonographes Edison et autres appareils cylindriques. Dans une ambiance vintage.

Lire l’entretien

La brasserie du Mont-Noble, où seigle rime avec bière

Les vendredis de la microbrasserie – Florent Aymon

Après avoir découvert une grande brasserie la semaine dernière, retour en Valais avec une entreprise bien plus locale, mais aussi en plein essor: la Brasserie du Mont-Noble. Basée en Valais sur le beau promontoire rocheux de Nax, elle produit des bières aux noms rappelant les montagnes valaisannes et les produits du terroir.

Continuer la lecture de La brasserie du Mont-Noble, où seigle rime avec bière

La Brasserie du Vieux Chemin, du houblon au milieu des vignes

Les vendredis de la microbrasserie – Florent Aymon

Après avoir découvert ces dernières semaines des bières du Jura Bernois et de Genève, nous vous emmenons cette semaine au plus près de l’auteur de cet article pour découvrir des boissons houblonnées et maltées de la Brasserie du Vieux Chemin à Savièse.

Continuer la lecture de La Brasserie du Vieux Chemin, du houblon au milieu des vignes

«Le côté obscur de la lumière», ou le pouvoir selon Oskar Freysinger

Les lundis de l’actualité – Nicolas Jutzet

C’est un exercice inédit, rafraîchissant. Par la franchise de son auteur, le dernier livre d’Oskar Freysinger est une réjouissance pour tout amoureux de la politique. Au cœur du pouvoir, nous suivons, jour après jour, la violence de la fonction pour un homme qui sort du cadre, qui n’était pas programmé. On le croyait intouchable, on le découvre sensible, tourmenté. Les lecteurs du Regard Libre connaissent l’Oskar Freysinger artiste, tel qu’il s’est présenté dans notre édition de mai dernier. Avec son nouveau livre Le côté obscur de la lumière, il nous donne l’occasion de mieux comprendre l’homme qui se cache derrière le politicien. Entre poèmes et affirmations, c’est assurément le livre de la rentrée en Suisse.

Continuer la lecture de «Le côté obscur de la lumière», ou le pouvoir selon Oskar Freysinger

Bartis ou l’art de conjuguer bière et vin

Les vendredis de la microbrasserie – Florent Aymon

A l’heure ou s’ouvre à Sierre le vingt-cinquième salon VINEA des vins Suisses, faisons comme à notre habitude un petit détour chez nos amis brasseurs de bières. Cette semaine, nous découvrons la brasserie Bartis basée à Conthey, en Valais.

Continuer la lecture de Bartis ou l’art de conjuguer bière et vin

WhiteFrontier, du freestyle à la bière

Les vendredis de la microbrasserie – Florent Aymon

Après quelques semaines de découvertes brassicoles dans le canton de Vaud, retour en Valais pour découvrir une brasserie bien connue dans le monde du Freestyle, White Frontier. En effet, rien de tel qu’une bonne bière après un bon gros run sur des kickers monstrueux à Verbier, ou en rentrant d’une bonne journée d’escalade sur la Pierre Avoi. Continuer la lecture de WhiteFrontier, du freestyle à la bière

« 20 ans 100 francs », quand les portes de la culture sont ouvertes à la jeunesse

Le Regard Libre N° 40 – Loris S. Musumeci et Jonas Follonier

Vous parlez jeunesse ? Ils vous répondent culture ! L’équipe de « 20 ans 100 francs » étend son offre en donnant la possibilité aux jeunes de cinq cantons, jusqu’à vingt-et-un ans, de bénéficier de la grande majorité des événements culturels pour seulement cent francs.

Continuer la lecture de « 20 ans 100 francs », quand les portes de la culture sont ouvertes à la jeunesse

« La cité lassitude » : du fonctionnaire d’Etat ressurgit l’adolescent rêveur

Les lettres romandes du mardi – Loris S. Musumeci

« Mathias aimait la vie, mais se gardait de tout ce qui lui donnait un parfum doucereux ou consolateur. Les filles et le jazz l’attiraient davantage pour leur part de rugueux mystère que pour leur facile beauté et s’il ne papillonnait que brièvement dans le camp des fragiles conquêtes, c’est qu’il craignait encore de s’y consumer. Une part de lui était devenue méfiante et répugnait à l’abandon qui dévore. Il devinait bien qu’il était charmeur, mais il pensait devoir son attraction à l’originalité de ses idées et non à la finesse de ses traits. Son ego et ses succès le trompaient. Il était juste attachant nigaud quand il se croyait profond raisonneur. »

Continuer la lecture de « La cité lassitude » : du fonctionnaire d’Etat ressurgit l’adolescent rêveur

Hoppy People, une brasserie de renom en terres valaisannes

Les vendredis de la microbrasserie – Florent Aymon

Après de nombreuses semaines passées en terres vaudoises et fribourgeoises, retour cette semaine en Valais. Pays du vin et… de la bière. En effet, cette semaine, nous avons visité une brasserie valaisanne. A ce moment de l’histoire, nous entendons déjà quelques réticents dire : « oh non, il va encore nous parler de Blonde 25 ». Eh bien non ; nous sommes allés à la rencontre de la brasserie qui a gagné le prix de la meilleure brasserie suisse de l’année en 2017. Et oui, elle est bien valaisanne.

Continuer la lecture de Hoppy People, une brasserie de renom en terres valaisannes

« La couleuvre qui se mordait la queue », une poésie qui joue et qui surprend

Les lettres romandes du mardi – Loris S. Musumeci

Un peu de poésie pour aujourd’hui. Point de classique chantant les sanglots longs des violons dans un monde où tout n’est qu’ordre et beauté, luxe, calme et volupté. Mais de la poésie légère et locale d’un homme simple qui travaille dans le social : Pierre-André Milhit. Sans prétention, l’auteur valaisan livre à ses quelques lecteurs un court ouvrage qui sonne les cloches de l’humour, dans un contexte paysan, où le vin et la bête constituent le quotidien.

Continuer la lecture de « La couleuvre qui se mordait la queue », une poésie qui joue et qui surprend