«Aline»: Le biopic en trompe-l’œil

Les mercredis du cinéma Fanny Agostino

On la savait fan inconditionnelle, on n’attendait pas un tel hommage. Valérie Lemercier s’offre, pour son sixième long-métrage, la réalisation et le scénario (co-écrit avec Brigitte Buc) d’un film consacré à la vie de Céline Dion. Déjouant la structure attendue du «biopic-oscarisé», Aline se veut un savant mélange entre vérité et fantasmes. Décalé et inattendu… mais est-ce suffisant?

Lire la critique (en libre accès)

Mozart, moins un classique qu’un annonciateur du romantisme

ARTICLE LONG FORMAT, Jean-David Ponci | J’éprouve une certaine gêne à penser que Mozart est le compositeur classique par excellence par opposition aux baroques ou aux romantiques. Le mot «classique» évoque la régularité, l’ordre. Or, il y a dans la musique de Mozart quelque chose d’original, de profond, d’authentique qui colle mal avec le classicisme. Cet article, qui s’inspire d’une conférence du pianiste Jean-François Zygel, décrit les procédés subtils qui expliquent le préromantisme mozartien.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement (abo d’essai d’un mois gratuit)

Pascal Couchepin: «Les menaces d’une apocalypse prochaine sont fausses»

Le Regard Libre N° 79Pascal Couchepin

Chaque mois, retrouvez la chronique d’une des personnalités qui nous font le plaisir de prendre la plume en alternance. Actualité, histoire, politique et philosophie: plongée dans les lectures de l’ancien conseiller fédéral Pascal Couchepin.

Lire la chronique (en libre accès)

«Cry Macho»: la voie éraillée du cowboy

Les mercredis du cinéma – Jordi Gabioud

Après la réalisation de plusieurs dizaines de films, et avoir incarné inlassablement ses convictions – dont il a le physique – pendant presque 70 années, que peut-on attendre encore de la légende? Avec une carrière prolifique, Clint Eastwood a su nous proposer le meilleur comme le pire. Cry Macho aurait pu – aurait dû – se présenter comme une sorte de rétrospective de sa carrière à travers les thèmes de la transmission, de la construction et du vieillissement de la légende. Rien n’est moins sûr.

Lire la suite de la critique (en libre accès)

«Les élucubrations d’un homme» soudain frappé(es) sur papier

Les bouquins du mardi – Diana-Alice Ramsauer

Je n’ai pas lu le livre que je vais vous présenter dans cette chronique. Mais, je peux déjà vous dire que le texte est excellent. La pièce de théâtre dont il est la réplique rectangulaire l’est, dans tous les cas: le livre d’Edouard Baer, intitulé Les élucubrations d’un homme soudain frappé par la grâce, tiré de la pièce du même nom ne peut être qu’aussi réussi que son inspiration, jouée, elle, sur scène. Mon prochain objectif de la journée? Goutter mot par mot sur papier ce que j’ai vécu dans ce théâtre parisien. Vous l’aurez compris, il s’agit d’une chronique littéraire un poil théâtrale. Que les puristes me pardonnent. Sur la scène du théâtre Antoine de Paris, Edouard Baer joue son propre rôle depuis le 16 septembre dernier. Il est acteur et s’apprête à jouer sa pièce: Les élucubrations d’un homme soudain frappé par la grâce. Récit.

Lire la suite de la chronique (en libre accès)

Ethiopie: des promesses de prospérité à la guerre civile

ANALYSE, Clément Guntern | Considérée par certains comme la «Chine de l’Afrique» dans les années 2000 et 2010, l’Ethiopie semblait devoir connaître une nouvelle prospérité à travers son ouverture au monde, bien loin des famines et des guerres du siècle passé. Comment de telles promesses ont-elles pu disparaître et l’Ethiopie sombrer dans la guerre civile?

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement (abo d’essai d’un mois gratuit)

Javier Cercas: «Un écrivain qui ne prend pas de risques n’est pas un écrivain»

ENTRETIEN LONG FORMAT, Ivan Garcia | Chaque année, le festival «Le Livre sur les quais» de Morges est le rendez-vous de la rentrée littéraire suisse où auteurs, éditeurs et lecteurs se rencontrent sur les rives du Léman. Pour cette douzième édition, le président d’honneur de l’événement n’est autre que l’écrivain et traducteur espagnol Javier Cercas. Résidant en Catalogne, le chroniqueur au quotidien espagnol «El País» écrit des livres depuis les années 80. Il a notamment connu le succès avec la publication, en 2001, du roman «Les Soldats de Salamine», où un journaliste enquête sur un mystérieux soldat qui aurait sauvé, durant la guerre civile, l’idéologue et membre fondateur de la Phalange espagnole, Rafael Sánchez Mazas. Particulièrement intéressé par l’histoire de l’Espagne contemporaine, dont il tire du matériau pour ses écrits, Javier Cercas s’est lancé dernièrement dans une série de romans policiers centrée autour du policier-enquêteur Melchor Marin, dont le premier volet «Terra Alta» a été traduit cette année en français par les Editions Actes Sud. Rencontre avec l’écrivain un après-midi de septembre, sous la tente des auteurs du «Livre sur les quais», pour discourir sur son œuvre ainsi que sur la situation de l’Espagne et de la Catalogne.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement (abo d’essai d’un mois gratuit)

12 nouvelles règles pour une vie: encore du développement personnel?

ARTICEL LONG FORMAT, Danilo Heyer | Le professeur de psychologie de l’Université de Toronto, le clinicien, le youtubeur au plus de quatre millions d’abonnés, l’orateur qui aura attiré dans 160 salles, en une année, pas moins d’un demi-million d’auditeurs, et l’auteur du best-seller «12 règles pour une vie: un antidote au chaos» a publié récemment «12 nouvelles règles pour une vie: au-delà de l’ordre». Je parle ici de Jordan Peterson. Qu’est-ce que cette figure de l’intellectual dark web apporte de neuf dans cette suite? Et que dire de sa pensée, sachant que, dans leur écrasante majorité, les médias traditionnels ont très mal lu son précédent ouvrage autant qu’ils l’ont mal critiqué à coups de sophismes de toute sorte?

Ce contenu est réservé à nos abonnés.

Déjà un compte? Connexion

Pas encore de compte? Voir nos différentes formules d’abonnement (abo d’essai d’un mois gratuit)

Diagnostic? L’amour, pour une durée indéterminée

Les mercredis du cinéma – Alice Bruxelle

Sylvia Plath; une neurochirurgienne qui perd l’esprit; les rues anachroniques de Budapest: trio gagnant? C’est le pari de Lili Horvát dans Preparations to Be Together for an Unknown Period of Time. Sélectionné – mais non nominé – comme long-métrage hongrois pour les Oscars, le film se défend quand même remarquablement grâce à sa réalisation hautement esthétique. 

Lire la suite de la critique (en libre accès)

«Il faut faire de l’orthographe rectifiée la référence dans le long terme»

Le Regard Libre N° 78Antoine Bernhard

Conseiller d’Etat fribourgeois, chef de la Direction de l’instruction publique, de la culture et du sport, Jean-Pierre Siggen est l’actuel président de la «Conférence intercantonale de l’instruction publique» (CIIP). A ce titre, il est le principal porte-voix des rectification orthographiques qui seront appliquées dans les moyens d’enseignement du français dès 2023 en Suisse romande. Cette réforme est loin de faire l’unanimité; Jean-Pierre Siggen la défend avec vigueur.

Lire l’entretien long format (en libre accès)

Pour la culture et le débat d'idées

%d blogueurs aiment cette page :