Aux Brasseurs, là où brasserie rime avec gastronomie

Les vendredis de la microbrasserie – Max Moeschler

Dans le foisonnant paysage brassicole suisse, la désormais célèbre chaîne « Les Brasseurs » revêt un statut particulier. Elle s’inscrit en effet dans la spectaculaire montée de la bière artisanale observée ces dernières années dans tout le pays, et répond à une demande sans cesse grandissante dans ce domaine, avec une approche inédite au goût de défi : proposer des bières artisanales de qualité en accord avec des mets de saison, dans un cadre qui se veut à la fois agréablement chic et résolument convivial.

Là où le vin avait depuis bien longtemps gagné ses lettres de noblesse et sa place sur les plus grandes tables, aux côtés des meilleurs plats, la bière a très longtemps souffert d’une image socialement péjorative et gastronomiquement risible, celle d’une boisson destinée à une clientèle peu instruite et souvent alcoolique, dont la sensibilité du palais et les connaissances gastronomiques avoisineraient celles d’un organisme primitif. L’idée qu’une bière puisse accompagner un plat de qualité et présenter une réelle valeur gustative a donc été rejetée en bloc par la vision gastronomique dominante et les diktats du prétendu bon goût. Mais ce temps est désormais révolu. 

Comme de nombreuses brasseries artisanales, Les Brasseurs sont nés de la passion commune d’un groupe d’amis ayant décidé de faire converger leurs compétences pour les mettre au service de la création de bières nouvelles. Fondée à Genève en 1997, à une époque où l’expansion de la bière artisanale n’en était qu’à ses balbutiements, la brasserie se présente en précurseur, aux côtés, notamment, de la célèbre brasserie BFM de Saignelégier, fondée la même année. Son succès grandissant la conduit ensuite à ouvrir plus d’établissements dans toute la Suisse romande : les brasseries de Lausanne (2000), Nyon (2001), Neuchâtel (2007) et finalement Sion (2015) témoignent d’une progression constante sur près de vingt ans.

Dans chacun de leurs établissements, Les Brasseurs proposent donc des grands classiques de la bière de haute fermentation, revisités au goût du jour et brassés sur place. Comme de nombreux restaurants le font avec le vin, Les Brasseurs proposent des accords mets-bières afin de guider le client affamé vers la combinaison idéale. Cette attention toute particulière portée à la dégustation et à la cohérence entre bière et nourriture témoigne de l’entrée de la bière dans l’impitoyable et fascinant monde de la gastronomie. 

La blonde pur malt au houblon très fin se prête aussi bien à l’apéritif qu’à l’accompagnement des tartares de bœuf maison. La blanche, extrêmement rafraîchissante, est relevée à la coriandre et à l’écorce d’orange amère, et s’inscrit dans la lignée des classiques belges. La maison la recommande également en accompagnement de plats froids ou de choucroutes. L’ambrée, quant à elle, présente une magnifique robe foncée et un goût boisé, fortement malté et légèrement caramélisé. Son équilibre parfait lui a d’ailleurs valu d’être primée à plusieurs reprises. Elle se marie parfaitement avec les viandes rouges ou les burgers traditionnels. En plus de ces classiques, à la carte toute l’année, la brasserie propose des bières spéciales telles que l’Agave (bière aromatisée à l’agave et au citron vert), la Bière du lion (triple blonde de style trappiste), la Bras’scott (bière au malt de whisky) et encore beaucoup d’autres, qui viennent rythmer l’année pour notre plus grand plaisir.

Ecrire à l’auteur: max.moeschler@leregardlibre.com

Credit photo: © Les Brasseurs

Publicités

Une réflexion sur « Aux Brasseurs, là où brasserie rime avec gastronomie »

Laisser un commentaire