Le jour de la marmotte

Les vendredis de la microbrasserie – Arthur Schneiter

Arrêtez tout ce que vous êtes en train de faire! Lâchez tout et prenez un train, bus ou métro direction place de la Riponne. Haut lieu de la saison estivale lausannoise, terrasse extrêmement prisée au moindre rayon de soleil, la Grenette a rouvert ses portes au public mercredi et jeudi dernier. Démarrée en grandes pompes par un mini-festival de deux jours, la sixième saison du bar en plein air est officiellement lancée. Je m’y suis rendu hier soir afin de tâter le terrain, bière à la main.

Comme chaque année, à l’image de la marmotte qui hiberne et revient annoncer le printemps, quand les beaux jours reviennent, les terrasses drainent avec eux tout un beau petit monde sur leur pavé. La Grenette fait partie du paysage depuis maintenant cinq ans et n’a encore une fois pas dérogé à la règle. Aux côtés des autres Jetée de la compagnie ou de la Galicienne, qui ont récemment rouvert aussi, la Grenette fait partie de l’élite de ces terrasses où le tout Lausanne se pavane une bière ou un mojito à la main d’avril à octobre lorsque la météo se montre clémente. Bien sûr, d’autres terrasses comme celle du Great Escape (ou de la plus récente Auberge de Beaulieu), pour ne citer qu’elles, sont ouvertes à l’année, mais la saveur n’est pas la même lorsque l’exercice est éphémère.

Hier soir, la Grenette avait déployé trois bars afin d’étancher la soif des nombreux braves à s’être déplacés pour l’événement, et gérer leur flux ininterrompu. Le choix de bière était encore limité, cependant on pouvait y déguster entre autres leur bière éponyme – brassée par la Nébuleuse, une Kölsch, ou encore une blanche – une palette de saveurs se prêtant à merveille aux première chaleurs printanières. Le bar, fort d’une demi-douzaine de tireuses, devrait étoffer son offre prochainement avec des crus locaux et quelques guests. Ne traînez pas, le tournus est rapide et l’on fait souvent trop vite l’erreur de s’attacher un peu trop à une bière que l’on ne retrouvera peut-être plus le week-end suivant.

Petit aperçu musical de l’ambiance estivale qui régnait hier à la Riponne

Comme à son habitude, le bar proposait aussi de quoi satisfaire la faim de chacun avec de la petite restauration, de quoi réaliser un afterwork propre en ordre. La musique était également au rendez-vous comme lors des dernières réouvertures, avec cette fois-ci des artistes et DJs répartis sur deux soirs. En résumé: une bonne ambiance unique au cœur de Lausanne, dans cet océan de béton qu’est la Riponne, avec une house douce et du hip hop pour laisser ses jambes gigoter tout en se désaltérant et, au choix, prolongeant l’exercice en apéritif dînatoire.

Crédits image: superleman.com

Ecrire à l’auteur: arthur.schneiter@leregardlibre.com

Laisser un commentaire