L’écologie du grand remplacement

Le Regard Libre N° spécial « Ecologie – Pour un revirement intégral » – Clément Guntern

Contrairement aux apparences, la très controversée théorie du grand remplacement de Renaud Camus peut être abordée sous l’angle d’une écologie dite intégrale. Voici un article sans préjugé.

Il ne sera nullement ici question de débattre de la pertinence démographique de la théorie du grand remplacement. De nombreux démographes y ont d’ores et déjà consacré travaux et articles ; essentiellement pour critiquer et dénoncer cette thèse et ses chiffres qui, selon la quasi-totalité des experts, sont totalement exagérés et douteux. Notre but consistera à explorer la dimension écologique de cette théorie. Continuer la lecture de L’écologie du grand remplacement

Publicités

« Frank V » au Théâtre de la Cité à Fribourg

Loris S. Musumeci et Jonas Follonier

Une thématique aussi dramatique que l’esclavage à l’argent peut-elle faire rire ? Oui, chez Dürrenmatt. Sa pièce, Frank V, met en scène le banquier Gottfried, dit le Philanthrope. Il est le cinquième de sa dynastie à diriger la richissime et malhonnête banque des Frank. Cependant, celui-ci s’intéresse davantage à la philosophie et à la poésie qu’aux finances. Continuer la lecture de « Frank V » au Théâtre de la Cité à Fribourg

« Phantom Thread » : de drame, d’histoire, d’amour et d’angoisse

Les mercredis du cinéma – Hélène Lavoyer

« Quel jeu ? Quelle est la nature précise de mon jeu ? » (Reynolds Woodcock)

Reynolds Woodcock (Daniel Day-Lewis) est un grand couturier et l’esprit créateur de la maison Woodcock. Sa sœur Cyril (Lesley Manville), petite femme aux cheveux courts et vêtue de façon austère, règle quant à elle les aspects administratifs et économiques afin de laisser au génie de son frère le temps et l’environnement lui permettant d’être prolifique. Continuer la lecture de « Phantom Thread » : de drame, d’histoire, d’amour et d’angoisse

« Cro Man », de la pâte à modeler pour les enfants

Les mercredis du cinéma – Loris S. Musumeci

« Et si on n’était qu’une tribu de chasseurs de lapins ? »

A l’âge de la pierre, Dug vit dans la vallée avec sa tribu. Ce jeune garçon a de l’énergie à revendre et une ambition hors du commun. Sa tribu, en effet, vit heureuse, en se contentant de chasser des lapins. Sans la mépriser, Dug rêve de chasser le mammouth et songe aux exploits de ses ancêtres, contemplant les fresques des grottes.

Un jour, panique en vallée. Des mammouths arrivent bel et bien, mais il sont couverts d’une armure. Les anachroniques conquistadors débarquent de l’âge de bronze pour exploiter l’environnement immaculé où vivent Dug et les siens. Alors que ces derniers se réfugient  dans la « mauvaise terre », encerclant la vallée, le jeune homme des cavernes est fait prisonnier. Suite à une négociation mise en place avec le gouverneur, la tribu devra affronter la prestigieuse équipe du Real Bronzio en football. Si elle gagne, la vallée leur sera rendue ; si elle perd, elle verra ses membres finir en esclavage dans les mines.

Continuer la lecture de « Cro Man », de la pâte à modeler pour les enfants

« Tout l’argent du monde » : l’art d’empiler les clichés

Les mercredis du cinéma – Nicolas Jutzet

En soi, l’histoire, basée sur des faits réels, a tout pour plaire et pour passionner le spectateur. Décrire la vie d’un homme à succès, grisé et rongé par le profit, qui doit faire un choix entre son patrimoine et son héritage humain. Un choix de conscience ; pour lui qui semble l’avoir trop peu écoutée. Le dilemme est ambitieux, savoureux et intéressant sur le plan philosophique. On se plonge dans l’univers et parfois le cœur d’un homme puissant, cupide et terriblement rationnel, au point de paraître insupportablement cynique. Tout en n’arrivant jamais à se montrer crédible dans sa posture. Continuer la lecture de « Tout l’argent du monde » : l’art d’empiler les clichés

Démission du premier ministre éthiopien et décret de l’état d’urgence

Les lundis de l’actualité – Hélène Lavoyer

Après presque six ans au pouvoir sous le titre de Premier ministre, l’éthiopien Hailemariam Desalegn a démissionné jeudi. L’homme est membre de l’actuelle coalition au pouvoir dans le pays (le Front démocratique et révolutionnaire des peuples éthiopiens, abrégé EPRDF). Il restera tout de même en fonction jusqu’à la désignation d’un successeur. Continuer la lecture de Démission du premier ministre éthiopien et décret de l’état d’urgence

La Semaine Suisse de la Durabilité, à Neuchâtel

Le Regard Libre N° spécial « Ecologie : pour un revirement intégral » – Clélia Paladini

Du 5 au 9 mars 2018 aura lieu à Neuchâtel la première édition de la Semaine de la Durabilité (SDNE), un événement proposant plus de quinze activités étalées sur cinq jours. Au programme : ateliers pratiques, pièce de théâtre, expositions, projection de films, tables rondes et excursion en forêt. Précisions. Continuer la lecture de La Semaine Suisse de la Durabilité, à Neuchâtel

Fabrice Hadjadj, un penseur du sexe et de l’écologie intégrale

Le Regard Libre N° spécial « Ecologie : pour un revirement intégral » – Loris S. Musumeci

Fabrice Hadjadj est connu comme le philosophe juif au nom arabe et de confession catholique. Auteur de nombreux essais et œuvres littéraires, le penseur dirige également l’Institut Philanthropos à Fribourg. Il s’intéresse depuis quelques années à l’écologie, thème auquel il est parvenu par le biais de réflexions sur la chair, la sexualité et la famille. Rencontre. Continuer la lecture de Fabrice Hadjadj, un penseur du sexe et de l’écologie intégrale

Le 15h17 pour Paris

Les mercredis du cinéma – Marina De Toro

Après American Sniper et Sully, Clint Eastwood se penche à nouveau sur des héros américains modernes peu connus du grand public dans Le 15h17 pour Paris. Mais cette fois, sa réalisation est différente puisque ce ne sont pas des acteurs qui interprètent des personnages, mais les protagonistes d’un événement qui jouent leur propre rôle. Ce long-métrage est une remise en scène de l’attentat déjoué dans un train du 21 août 2015 à destination de Paris.

Continuer la lecture de Le 15h17 pour Paris

Cinquante nuances plus ridicules encore

Les mercredis du cinéma – Jonas Follonier

Le couple Grey est de retour sur les écrans. Ce troisième et ultime film d’une saga qui – nous l’espérons – finira aux oubliettes, s’ouvre sur le mariage en grande pompe de Christian et Anastasia. S’ensuit un voyage de noces à Paris puis au bord de la plage – devant tant de clichés, on pense immédiatement à Flaubert et son Dictionnaire des idées reçues ou Catalogue des opinions chic : « PARIS : La grande prostituée. Paradis des femmes, enfer des chevaux. […] ITALIE : Doit se voir immédiatement après le mariage. Donne bien des déceptions, n’est pas si belle qu’on dit. »

Continuer la lecture de Cinquante nuances plus ridicules encore

Pour la culture et le débat d'idées

%d blogueurs aiment cette page :